29 décembre 2023

Musique et communion : c'est ainsi que l'on pourrait résumer les personnes de 2023. Owen et Anna ont traversé les continents. Brandon a étudié avec pour but de remercier l'Église et est devenu célèbre. Et les étudiants de Winneba (Ghana) ne sont pas seulement en communion entre eux.

Du basson au lieu du football

Sa carrière en tant que basson soliste et chef d'orchestre de l'Orchestre philharmonique du Cap a débuté lorsque son père lui a offert une flûte à bec à l'âge de neuf ans : en fait, Brandon Phillips préférait retrouver ses amis pour jouer au football plutôt que d'aller à l'église tous les samedis pour répéter. Mais il n'a pas fallu longtemps pour que Brandon découvre son amour de la musique et que ses soutiens au sein de l'Église reconnaissent et encouragent son talent. Dans le but de rendre quelque chose à l'Église, le Sud-Africain a notamment étudié le basson et a fini par rejoindre le célèbre orchestre du Cap. Depuis, il fait de la musique tous les jours et, ce faisant, il visite d'autres continents. Mais c'est toujours une grande joie pour lui lorsqu'il dirige dans une église néo-apostolique.

Retrouvez toute l’histoire ici : Prie pendant que tu joues

La musique ne fait pas de différences

Anna Lapwood est une organiste célèbre de Grande-Bretagne, Owen Kasonda est chauffeur de taxi en Zambie. Leurs vidéos ont été aimées par des milliers de personnes sur TikTok. Et elles montrent une fois de plus : l'amour de la musique va au-delà de la couleur de peau, des cultures et des frontières. Owen a été inspiré par un ami pour chanter en tant que contre-ténor, et il a tout appris par lui-même grâce à des vidéos sur YouTube. C'est par le biais d'une vidéo TikTok qu'Anna l'a découvert. Ils se sont rencontrés dans l'église néo-apostolique de Ndola (Zambie) pour faire de la musique ensemble. Anna a également rencontré des organistes pour leur donner des leçons d'orgue. Qui sait, peut-être que ces jeunes talents connaîtront bientôt le même succès qu'Anna.

Retrouvez toute l’histoire ici : La musique surmonte les frontières

Une communauté sur le campus

Des étudiants néo-apostoliques de l'University of Education de Winneba (Ghana) ont fondé leur propre communauté sur le campus. Pourquoi cela, alors qu'il existe déjà une communauté à Winneba, en dehors du campus ? Parce que de nombreuses églises sont présentes sur le campus, qu'elles s'y occupent individuellement des jeunes croyants et qu'elles les aident aussi à résoudre des problèmes spécifiques dans leurs études. Ernest Kyeremeh Sarpong exerce le ministère de prêtre au sein de la communauté du campus et il est son cofondateur, il voulait que ses jeunes frères et sœurs puissent bénéficier de telles possibilités par leur Église. Pour les services divins, les étudiants se rendent ensemble dans la communauté de Winneba. Ainsi, tout le monde en profite : à Winneba, les jeunes remplissent les bancs de l'église et ceux qui, parmi les étudiants, ne peuvent pas se rendre à l'église par leurs propres moyens sont emmenés par des membres de la communauté. Les différentes communautés du campus profitent également les unes des autres. Lors de services divins réguliers, les chrétiens échangent leurs points de vue, car ils sont certains : ils sont tous unis par la foi en Jésus, qui guide son Église, dont ils font tous partie.

Retrouvez toute l’histoire ici : Associer l'apprentissage et la foi